affiche des Bibliothèques Sonores en 1990 : Des voix, des livresLa première Bibliothèque Sonore a été créée à Lille en 1972 par Charles-Paul Wannebroucq, médecin ophtalmologiste, avec l'aide du Lions Club de Lille Centre dont il est membre.

Ainsi naquit l'Association des Donneurs de Voix et la création de nouvelles Bibliothèques Sonores dans le Nord de la France, puis à Paris, Bordeaux, Toulouse, pour compter aujourd'hui 113 établissements répartis sur tout le territoire métropolitain. Reconnue d'utilité publique en 1977, l'Association des Donneurs de Voix est officiellement associée au service public de la lecture et de la culture.

Au départ réservés aux seuls déficients visuels, les prêts gratuits sont aujourd'hui accessibles à toutes les personnes empêchées de lire : déficients visuels, handicapés moteurs, personnes atteintes de tremblement, d'ataxie, de dystonie, les "DYS" (dyslexiques, dyspraxiques…) et toute personne ayant un déficit cognitif.

Au fil des années, l'Association s'est adaptée aux nouvelles technologies en informatisant sa gestion et en modernisant sa communication. Les enregistrements sur mini-cassettes des débuts ont fait place aux enregistrements numériques, avec un spectaculaire progrès de la qualité sonore.

Les Bibliothèques Sonores offrent désormais un catalogue d'œuvres enregistrées au format MP3 de plus de 100 000 titres, ainsi que 35 titres d'audiorevues hebdomadaires et mensuelles enregistrées à chaque parution. Elles enregistrent également les ouvrages de littérature scolaire étudiés en cours de français dans les établissements scolaires en fonction des éditions demandées par les enseignants.

Une sélection des meilleurs audiolivres, la totalité des audiolivres de littérature scolaire ainsi que les audiorevues, sont téléchargeables sur le Serveur Internet de l'Association des Donneurs de Voix.